Boubacar Sèye, président de l’ONG Horizons sans frontières estime que le débat sur « la double nationalité de Karim Wade » est très dangereux. Il exprime sa position dans une contribution parvenue à Senego.

Double nationalité des candidats : De grâce évitons ce débat politicien, Karim Wade est plus que jamais Sénégalais ! (Par Boubacar Sèye)*

Le faux débat, sur la double nationalité du candidat Karim Wade pour l’écarter de la élection présidentielle 2024 renvoie à l’insécurité culturelle et aux espaces de repli identitaires. Ce concept est très dangereux pour le Sénégal et nous devons faire attention au regard des enjeux géopolitique , géoéconomique et Eco stratégique avec la découverte des hydrocarbures au Sénégal.
En Afrique, le facteur le plus crisogène est le facteur identitaire pouvant opposer des communautés voire des peuples

Rappelez-vous qu’en Côte d’ivoire, le concept d’ivoirité, pour écarter le candidat Alassane Ouattara, avait plongé le pays dans plusieurs années de guerre civile.

Dans un tout autre registre, le champ de bataille des conflits du monde c’est l’Afrique et le moyen Orient sauf que le continent Africain dépasse en nombre de conflits armés. En atteste récemment le Soudan
Depuis 1990, plus de 19 conflits majeurs ont été enregistrés dans 17 pays, ils ont causé la mort de plus 4 millions de personnes et plus 40 millions de déplacés selon le centre d’étude stratégique de l’Afrique.

Le sous sol africain fait l’objet de beaucoup de convoitise pour les grandes puissances qui cherchent à créer une économie post – moderne. C’est le théâtre de prédilection des grandes puissances à la recherche de richesses hors frontières.

Juste pour dire ce procès, fait à Karim est une menace pour des centaines de milliers de Sénégalais de la Diaspora qui a transféré à son cher pays plus de 1700 milliards en 2023. Oui, ils sont des milliers dans le même cas que le fils l’ex président Abdoulaye Wade, un homme qui s’est battu pendant des décennies pour un Sénégal meilleur. C’est une véritable injustice sociale car Karim Wade est plus que jamais Sénégalais ! .Ce débat devrait interpeller toute la diaspora car il constitue une grosse menace surtout pour les enfants, issus de l’immigration, qui du fait du droit du sol, ont acquis la nationalité du pays d’accueil. Ces enfants seront taxés demain d’étrangers au Sénégal si rien n’est fait.

Je rappelle qu’il y a une évolution qualitative qui fait que certains immigrés ne sont plus étrangers car ayant acquis la nationalité du pays d’accueil, rien de plus normal si l’on travaille et paie la sécurité pendant des années. Dire que ces gens ne sont pas sénégalais est l’une des injustices les plus graves.

Elections et offre politiques !!!

Au moment où tout le Sénégal est lourdement endeuillé par ces drames de l’émigration clandestine , la campagne devrait être au rythme du pétrole et gaz ( pour développement, pour un Sénégal meilleur ).

La résilience et la préservation de nos ressources naturelles en vue de lutter contre l’extrême pauvreté, facteur de propension à l’émigration clandestine
Lutter contre l’insécurité alimentaire, sanitaire, économique, climatique , institutionnelle et judiciaire pour juguler ce fléau ou réduire les risques à des proportions tolérables .
Pour ne verser dans un registre purement politique en cette période de précampagne, je m’en arrête là, tout en priant la stabilité du pays, de ses fils d’ici et d’ailleurs…

Boubacar Sèye

Consultant et chercheur en migrations internationales

Président de Horizon Sans Frontières

Aicha Gueye PDS SUISSE

Partager cet article: