Après la polémique sur son titre  »Yeufi Doof »: l’organisation OMART Sénégal apporte son soutien à Baye Mass

Depuis la sortie de son titre  »Yeufi Doof »,  l’enfant de la Banlieue Baye Mass fait toujours parler de lui dans le paysage médiatique. À travers le titre  »Yeufi Doof », dans lequel il dénonce la perte de valeur notée chez la population sénégalais tout en critiquant les manœuvres de la classe politique, le jeune chanteur a reçu le soutien de plusieurs organisations. Dans ce sillage, l’Observatoire de la musique et des arts du Sénégal (OMART Sénégal) apporte son soutien à Baye Mass par la voix de son président à travers un communiqué rendu public.

« Une nouvelle écriture musicale sénégalaise inspirée des textes sadiques du plus grand parolier africain de tous les temps à savoir l’auteur de « Nobel  » le géant idrissa Diop. En écoutant Baye Mass, je viens de réaliser que le véritable musicien du siècle de lumière sénégalais est né. Lorsqu’il ( Baye Mass) menace de quitter ce pays des paradoxes pour ne pas dire  de « Fous », je me suis résolu à admettre l’évidence : « L’intelligence est sénégalaise, lorsque celle-ci est inutile pour ses semblables ».  

Sénégal  »dekk Doff » ( Le Sénégal, un pays de fous)  est une véritable révolution dans la prise de conscience de l’homme sénégalais découlant du génie de celui qui est désormais le nouveau  »dieu » de la musique sénégalaise. 

La teneur et la structuration de ses textes font de ce jeune homme  » l’astre qui illumine » nos sentiers sinueux et éclaire l’horizon. Comme José Heredia Maria, Bass Mass est un conquérant sénégalais qui a déjà dominé son monde. Lui c’est le nouveau messie pour ne pas évoquer Mass le père « Baye ».

Partager cet article: