Les manifestations des membres de Yewwi Askan Wi interdites par le Préfet de Dakar.

Après les affrontements de la semaine dernière liés au procès d’Ousmane Sonko pour diffamation envers le ministre du Tourisme, les opposants ont annoncé un plan d’action en réponse aux arrestations qu’ils considèrent comme « arbitraires ».

Ce plan comprend une marche à Dakar le 29 mars, la veille du procès, ainsi que des manifestations dans les 46 départements du pays le 30 mars, suivies de mobilisations le 3 avril, avant la fête nationale.

Les responsables de Yewwi Askan Wi ont présenté ce plan le 24 mars, en l’absence d’Ousmane Sonko, tout en dénonçant les arrestations de deux autres personnes : El Malick Ndiaye, responsable de la communication du parti Pastef, arrêté pour diffusion de fausses nouvelles, et le docteur Babacar Niang, directeur de la clinique où Ousmane Sonko avait été hospitalisé pendant cinq jours.

Partager cet article: